Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Etat des lieux sur l’agriculture dans le Lot-et-Garonne

La Nouvelle-Aquitaine est la première région agricole de France avec 15% de la surface agricole utile (ce qui représente 4,2 millions d’hectares). Le Lot-et-Garonne, département au Sud-Est de la région, a un rôle essentiel qui permet à la Nouvelle-Aquitaine de garder cette position. Avec plus de 7 000 exploitations et 284 300 hectares cultivés, le chiffre d’affaires du secteur agricole dépasse les 700 millions d’euros dans le département.

Lot-et-Garonne premier producteur national

Saviez-vous que plus de 98% des noisettes cultivées en France viennent du Lot-et-Garonne ? Depuis une trentaine d’années, la culture de noisettes s’intensifie dans le département, avec plus de 7 500 tonnes de noisettes produites chaque année par plus de 350 producteurs.

La culture de la noisette est en hausse, mais elle ne détrône pas encore l’or noir lot-et-garonnais : le pruneau. Vous connaissez sans aucun doute l’Indication Géographiquement Protégée (IGP) pruneaux d’Agen. En effet, le département 47 est producteur de plus de 75% des prunes d’Ente au niveau national. Une fois séchée, la prune d’Ente devient un pruneau, à la chaire sucrée et de couleur bleue/mauve. 42 000 tonnes de pruneaux d’Agen sont produites par an. Sachant qu’il faut en moyenne 3kg de prunes pour faire 1kg de pruneaux, nous vous laissons faire le calcul pour connaître la production de prunes d’Ente ! Allez, nous sommes gentils, on a fait le calcul pour vous : cela représente 126 000 tonnes, récoltées par 1 140 producteurs.

Une agriculture diversifiée dans le département. Crédit photo : Ricardo Gomez Angel

La filière fruitière et légumière lot-et-garonnaise :

Tomates de Marmande, fraises gariguette, ciflorette ou charlotte… Vous croisez régulièrement les fruits et légumes cultivés dans le Lot-et-Garonne sur vos étals de marchés et supermarchés. En effet la filière fruitière et légumière a une part importante de l’activité agricole du Lot-et-Garonne.
Le terme “tomate de Marmande” est même devenu une marque depuis début 2020 pour mettre en avant cette variété à la chaire ferme, pas tout à fait ronde et au goût sucré et parfumé. Le kiwi, produit en grande quantité dans le Sud-Ouest, fait également partie du top 10 des fruits et légumes les plus cultivés.

Les grandes cultures et le bio dans le département 47

Même si tous ces fruits et légumes sont distribués dans toute la France, la plus grande part en surface agricole utile (SAU) concerne les grandes cultures de céréales et semences. Près de 60% de la SAU est utilisée pour la culture de céréales à paille, d’oléagineux (colza, tournesol) et de maïs.
Enfin, il ne faut pas oublier que le Lot-et-Garonne est le 1er département de Nouvelle-Aquitaine en surface agricole bio. Pionnier dans la transition vers une agriculture biologique et utilisant moins de produits phytosanitaires, le département recense plus de 800 exploitants certifiés bios.

L’élevage dans le Lot-et-Garonne

L’élevage a une part moins importante que les grandes cultures et les activités maraîchères et légumières mais reste présent dans le département. Par ordre d’importance en nombre d’éleveurs on retrouve :

  • Bovins à viande
  • Volailles et palmipèdes
  • Vaches à lait
  • Ovins
  • Caprins

Chaque année, le Lot-et-Garonne confirme que l’agriculture a une place importante dans l’économie du département. Elle emploie des milliers de personnes de façon directe et indirecte en passant par les exploitants agricoles bien sûr, les ouvriers agricoles, les entreprises agro-alimentaires mais également tout ce qui touche au machinisme agricole ou encore aux produits phytosanitaires… Un secteur d’activité passionnant dans lequel nous sommes fiers de nous intégrer du mieux que nous pouvons grâce à notre technopole Agrinove basée à Nérac.

NOUS CONTACTER